Escalade Château Roquefixade 23 Avril

Magnifique journée ensoleillée et chaude, très chaude comme nous allions le constater l'après-midi sur ce rocher au pied du château de Roquefixade. Destination commune avec nos collègues des mini-pattes.

Participants escalade: Florence, Mariannick, Youen, Kevin, Julien, Franck. Et comme nos camarades mini-pattes, offrent une belle répartition, 28-75++, hélas des poids et pas des âges.

Après une halte rapide et efficace au bureau de vote dès l'ouverture, afin d'éviter l'affluence, une équipe resserrée: nous nous inscrîmes cinq cents et par une prompte défection (seules pertes autorisées car hors responsabilité du club) nous nous vîmes 6 en arrivant au port...

Après contrôle de l'enduction de crème, sur la peau tendre des escaladeurs, avec une attention particulière sur celle de Julien (Aurélie, elle ne rigole pas sur cette question... ;-)), nous laissons nos compatriotes mini-pattes et démarrons notre première voie vers 11h.

Franck installe la première corde sur Que dalle qui m'aille 5a sur un calcaire bien dur, avec quelques cailloux volages. Pendant ce temps, Youen assuré par Kevin, lesté du sac de Franck (PTAC Kevin+sac = 60kg), monte Escalator 4c+.

Le temps de faire passer tout le monde sur les 2 voies et de tester la Rigolo 6a+ plus qu'engagée, et la Rogntudju 6c+, qui partage le relais avec Escalator, (et mérite bien son nom comme dirait Prunelle à Gaston Lagaffe après une nouvelle connerie), voilà déjà l'heure de partager le repas avec nos mini-pattes. Franck a juste le temps d'installer la Camomille en 5b, une jolie voie montagne offrant une belle balade entre campanules et poiriers en fleur avant de manger.

Et là, un repas mini-pattes c'est un piège!!! Pour éviter l'enrobage abdominal, fatal aux grimpeurs, il faut être drôlement costaud et stoïque face à ces chérubins qui viennent nous proposer carambars (risques de perte de chicots par arrachage), œufs de Pâques en chocolat, et autres friandises. Les gâteaux ne sont pas en reste, et nous repartons hélas, lestés de Far breton, gâteau à la pomme et/ou au chocolat, sous un soleil de plomb (28°C à l'abri), et sans café Christophe, vers 14h. Le démarrage est lent sur cette face sud, Julien profitant tranquille de sa Camomille au lieu de l'habituel digestif.

Florence, motivée, assurée par Mariannick, installe Gédoverte, 5c+, engagée et technique, tout en dièdre surplombant et cheminée cheminant.

Déjà 16h et Julien apporte une voiture navette au village d'arrivée de la ballade mini-pattes. Nous plions les cordes, un dernier regard au château de Roquefixade et partons tous ensemble prendre une boisson bien méritée à Foix.

Sans trop lanterner, pour rejoindre Brax vers 18h30 et permettre à Mariannick de récupérer son Gabor à l'aéroport.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.