Site de la Madeleine St. Antonin Noble Val, 8 Mai

Journée magnifique, dirait Franck, temps idéal pour l'escalade 24°C, mais c'est pas si simple. Bon c'est vrai que pour une fois, l'ensemble des inscrits étaient présents et à l'heure: Florence, Marie, Géné, Pascale, Marianick, Gabor, Soline, Paul-Elouen, et la famille Lacheteau (Yann, Marie, Maximilien, Ambroise, et les deux Pitchounes), mais à peine arrivé au pied du site Franck a essayé de nous perdre sur la lande en face de Bruniquel, sur ma carte, le tracé GPS ressemblait plus à un quadruple bretzel piqué qu'à une ligne droite.  En plus côté réseau difficile de rester en contact avec mes amis sur Facebook, pour leur raconter nos déboires: même pas une barre, et sûrement pas chocolatée et hyper protéinée.

Bref, nous finissons pas rejoindre le pied des voies, pour démarrer en fanfare avec Marie à donf, en duettiste avec Géné, pour faire toutes les voies avant 13h, commençant direct dans une 6a "Requéquéta de piot", jolie dalle suivie d'un dülfer physique. Pas le temps de faiblir, "les 6 tonnes" 6c en moulinette l'attendait au coin, les radars ont dû chanter sur le parcours retour vers Brax, et heureusement que les Pandores étaient réquisitionnés pour planquer les grand-mères...sinon Marie aurait redécouvert la joie du vélo.

Vue du site partie centrale

Marie à l'attaque de "Réquéquéta de piot" sous le regard hébété de la troupe.

Marie à donf

Marianick se mettait d'entrée dans le rouge dans une 4+ "Fait te mal", un dièdre déversant, en l'attaquant à l'intérieur, mais pugnace bretonne vainquait le stress. Franck installait "Lef que te fan caga" en variante 5+, Florence la "Tinte Marie qu'alan tomba" 5. Paul-Elouen, en super forme, grimpait la "Sanguette", jolie 6 b+. Pascale, Gené, Marie, Yann, Maximilien et Ambroise suivaient tranquilles les ouvreurs, pendant que Marie se promenait avec les deux Pitchounes. Soline, avalait les difficultés sans pause, 5c, 6a, 6a, 6b+. Julien en Président convaincu, enchaînait tranquille les difficultés. Une chute de petits cailloux venait agresser le tibia et le mollet de Pascale avec plus de peur que de mal, qui maintenait Florence en assurage, malgré la douleur. Bon rappel à tous sur la nécessité du casque, du bon positionnement des non grimpeurs et pour l'assureur de ne jamais lâcher la corde.

Marianick en moulinette dans "Lef que te fan caga"

Florence, Maximilien, Gabor en action sur "Requéquéta de piot","Voie du sarcophage","Lef que te fan caga" respectivement

Les enchaînements de voies nous menaient vers 13h-13h30 à un repas mérité. Franck sortait sa boîte de sardine Belle-Iloise Pitomail (Piment, Tomate, Ail) mais pas à la hauteur de ses espérances. Yann prenait en charge les Pitchounes, déjà accros à l'escalade, pour permettre à Marie de tester les voies du site. Franck ouvrait la "Fait le con" 4+, un dièdre bombant nécessitant une bonne pratique de la lolotte pour éviter la surchauffe des avant-bras. Pendant ce temps, Paul-Elouen montait la "Chincha pas la clavel" belle dalle en 6a, pour lancer Soline en moulinette dans la "Because the night" 6c, dans une interprétation digne de Patti Smith de ce famous song de Bruce Springsteen.

Tout le monde se donnait à fond pour essayer les diverses voies équipées, en particulier notre Président, qui  se mangeait "Réquéquéta" sa première 6a, Florence la "Pompil d'agassa" 6a+.

16 heures sonnaient au clocher, pour plier les bagages, rejoindre Yann et les Pitchounes qui revenaient de déguster une glace à Bruniquel.

Une photo des survivants, sans Marie et Gené, avant de rejoindre avec les grands, le village de Bruniquel pour une Leffe bien méritée, au pied du village, faute d'accéder à la terrasse du bistrot central, repoussé par un travailleur indépendant en surcharge de travail.

Retour tranquille à Brax vers 19h30.

Prochaine sortie, le dimanche 28 Mai, n'oubliez pas la fête de l'escalade samedi 20 Mai de 8h à 13h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.